Voeux 2018 - Commune de VIROINVAL

05/01/2018

 

                                                           Viroinval, le 05/01/2018

 

Vœux 2018 – Commune de Viroinval

 

Chers collègues Bourgmestre, Echevins, Conseillers communaux et de l’action sociale,

Mesdames les Directrices générales et Monsieur le Directeur financier,

Madame et Monsieur les adjoints au Maire d’Haybes,

Madame la Sénatrice honoraire,

Monsieur le Commandant militaire de la Province de Namur,

Madame la Cheffe de corps et Monsieur le Commissaire de la zone de police des trois vallées,

Monsieur le Directeur général-adjoint d’INASEP,

Madame la Directrice de la Maison du Tourisme « Pays des Lacs »,

Madame la Directrice d’école f.f.,

Monsieur le Directeur du Centre Culturel Régional Action-Sud,

Madame la Directrice de l’Office du Tourisme de Viroinval,

Monsieur le Directeur du Parc naturel « Viroin-Hermeton », en cours d’extension,

Madame la Directrice du Centre d’accueil « Chantecler »,

Madame et Messieurs les Représentants du Département Nature et Forêts,

Mesdames, Messieurs en vos titres et qualités, Chers amis,

 

Tout d’abord, MERCI pour votre présence nombreuse qui nous réjouit.

 

En tout premier lieu, je tiens à vous exprimer mes meilleurs vœux pour l’année nouvelle.

Comme dit la chanson, je vous souhaite, ainsi qu’à vos proches « tout le bonheur du monde… », (Sinsemilia).

Puisse 2018 être pour vous une année heureuse, créative, épanouissante. Puissiez-vous vivre beaucoup de moments heureux, agréables, inoubliables. Je pense à une naissance, un mariage, une réussite scolaire, un succès sportif, une création artistique ou à beaucoup d’autres circonstances de la vie affective ou familiale.

Parfois aussi, c’est inévitable, la vie nous réserve des épreuves : la maladie, la perte d’un proche. Et, dans ce cas, il faut faire face. Puissiez-vous alors être armés de courage et entourés par l’affection de vos proches.

 

***

 

Je ne sais pas si vous y avez déjà réfléchi mais, aujourd’hui, ce sont les derniers vœux de la présente mandature communale. Oui déjà !

Une manière de nous rappeler, à nous humains, que la dictature du temps qui passe est inarrêtable… (C’est la seule dictature qui par définition, est indéboulonnable !)

Ce n’est pas encore l’heure du bilan de cette législature communale, la septième depuis la fusion des Communes.

Ce bilan, vous aurez l’occasion d’en entendre parler dans les mois à venir. Je vous donne, à ce sujet, rendez-vous, ainsi qu’à mes collègues des trois listes représentées du Conseil communal au premier débat à Canal C en mars prochain…

Ceci afin de nous mettre tous dans le bain, dans ce climat particulier qui marque toujours les esprits : les élections communales !

J’espère que chacun vivra cette période « intense » avec un maximum de sérénité.

Je pense que nous ne vivrons pas une nouvelle adaptation de « Viroinval, dans la tourmente ». Cela a déjà été fait à plusieurs reprises.

 

De ces cinq dernières années, je ne retiendrai ici et maintenant que trois choses.

 

1/ La première, ce fut l’accident tragique et le décès de Bruno, dix mois plus tard.

Chacun sait ce qu’il en est. Cet évènement a frappé les esprits. Il a marqué notre Conseil communal comme les citoyens de Viroinval. Même si on n’en parle pas dans chaque prise de parole, le souvenir est bien là.

J’ai la conviction que Bruno aurait apprécié de savoir que le travail entamé a été poursuivi et qu’il a porté ses fruits.

J’ai la conviction qu’il aurait été heureux de voir l’aboutissement de certains projets collectifs ou de projets qui lui tenaient particulièrement à cœur… Je pense, par exemple, à l’emménagement de nos services dans le nouveau centre administratif, au Programme Stratégique Transversal (PST), ou encore à la roue à aubes qui tourne et produit de l’électricité…

Je pense que Bruno aurait été fier de voir la qualité et la diversité des activités proposées dans le cadre des commémorations des deux guerres.

 

2/ Le deuxième point que je voulais évoquer c’est l’état d’esprit constructif qui prévaut tant au sein du Collège que du Conseil communal.

Quand j’observe les Communes voisines, je me dis que ce n’est pas partout pareil ! C’est une chance, c’est un bonheur que de pouvoir travailler dans un climat aussi positif.

Je voudrais ici remercier mes collègues Fabienne et Françoise, Baudouin, Alain et Jacques pour leur franche collaboration et pour leur implication dans leurs attributions, dans leurs dossiers mais aussi dans tous les projets communaux. Car, il ne faut pas l’oublier, la gestion d’une Commune est, avant tout, collégiale. Et elle se déroule dans le respect de chacune et de chacun.

Quant ou Conseil communal, je salue tous les conseillers, présents et anciens. Nous avons eu quatre départs et quatre nouvelles prestations de serment au cours de cette législature. Par la force des choses, notre conseil s’est rajeuni et féminisé.

Lors du tout dernier conseil, Michel LEBRUN nous a indiqué qu’il commentait son 42ème et dernier budget communal. La presse l’a relevé, je l’ai félicité car cette 42ème analyse était brillante ; la meilleure de toutes… Ceci dit, pour le clin d’œil…

Quant au groupe « Viroinval autrement », je voudrais à nouveau saluer l’esprit constructif dont il fait preuve.

Ce qui est bon pour les citoyens de Viroinval, ce qui est positif pour notre entité, vous le soutenez, sans état d’âme, sans animosité.

Il y a une anecdote qui illustre parfaitement l’état d’esprit qui règne au sein de notre conseil communal dans la présente législature, c’est le titre que nous avons donné à notre PST (Programme Stratégique Transversal) adopté à l’unanimité : « Pour Vous, Autrement », soit les noms des trois listes qui composent le Conseil.

 

3/ En tant que membres du Collège communal – entre nous, nous nous dénommons « les collégiens » ; comme quoi on peut être sérieux et avoir néanmoins le sens de l’auto-dérision – nous avons la chance d’être épaulés, appuyés, soutenus par Singrid, notre Directrice générale.

Un peu plus de quatre années se sont déjà écoulées depuis son entrée, discrète, au sein de l’Administration Communale de Viroinval.

Mes collègues seront d’accord avec moi pour dire que nous nous réjouissons de l’avoir choisie pour assumer cette fonction essentielle. (Elle était la seule lauréate !)

La Directrice Générale assume, en effet, un rôle vital dans une Commune et, en même temps, des responsabilités multiples. Notamment le fait de gérer le personnel, ce qui n’est pas tous les jours une sinécure.

Alors, comme ce sont les derniers vœux de la législature, avec « les collégiens », je voudrais remercier Singrid. Tout d’abord, pour avoir accepté la place. Ensuite, pour le travail énorme réalisé au quotidien – car la première force de Singrid, c’est sa grande capacité de travail.

Bien entendu, elle allie la qualité de travail à la quantité. Et enfin, je la remercie d’être toujours là, quatre ans plus tard.

Singrid, à la fin de l’année, les collégiens te rendront les clés de la Commune et nous sommes au moins sûrs d’une chose, c’est qu’elles seront en bonnes mains pur garantir le bon déroulement des services dans le futur. Pour rappel, jusqu’à tes 67ans.

 

 ***

Cela dit, que s’est-il passé de neuf à Viroinval en 2017 ?

Nous avons sauvé le Ciné Chaplin de la fermeture.

Nous produisons de l’électricité verte.

Avec Couvin et Philippeville, nous avons décidé l’extension du Parc Naturel « Viroin-Hermeton… ».

Maurice COLOT, alias Toine Culot a publié un premier recueil d’histoires vécues à Trignolles…

 

***

Mesdames, Messieurs,

Je m’associe, par avance, aux salutations et remerciements que Baudouin adressera aux collaborateurs du service travaux, à ceux de Fabienne à nos enseignants (y compris l’accueil extra-scolaire et les écoles de devoirs).  Idem pour les vœux d’Alain adressés aux collaborateurs du CPAS et de la MRS.

La particularité d’un service public, d’une commune, d’un CPAS ou d’une entité collatérale à ceux-ci est d’être au service de la population, au service de la collectivité.

Et la qualité de l’accueil et l’efficacité du service rendu sont des objectifs permanents. C’est la raison d’être d’une Administration communale ; cela doit être notre ligne de conduite toujours et tout le temps.

Je voudrais aussi m’adresser aux collaborateurs de nos Asbl para-communales.

Dans le passé, nous avons décidé collectivement de créer des structures collatérales, à savoir, des Asbl chargées de mettre en œuvre des politiques spécifiques.  Ainsi en est-il pour le tourisme, la culture, l’environnement et la jeunesse.

Je voudrais saluer l’action et le travail réalisé au sein de ces instances.

J’ai essayé, au cours des dernières années, de privilégier, de renforcer encore les synergies, les partenariats entre ces différentes instances et aussi entre ces instances et l’Administration communale.  Car, il y a de multiples connexions à promouvoir entre celles-ci.

Par exemple, entre l’éducation et la culture ; ou encore entre l’environnement, le patrimoine, la culture et le tourisme, entre le social et la culture…

Enfin, je salue les citoyens volontaires, les citoyens bénévoles qui ont participé au sein de notre CCATM, du développement rural, au bénéfice des enfants dans les écoles de devoirs, les comités scolaires, à la Maison des archives ou encore au sein de la plateforme citoyenne pour les commémorations des deux guerres.

Cette participation citoyenne est bénéfique pour tous.  Elle est nécessaire à la démocratie locale.  Elle est heureuse pour notre entité car elle constitue une plus-value au « vivre ensemble à Viroinval ».

Notre vie associative est aussi un atout de Viroinval.

En bref, nous pouvons être fiers de cette vitalité dans nos huit villages, de la créativité de nos concitoyens et de nos associations.  Cet esprit créatif, festif, parfois, solidaire, souvent aussi, il nous appartient de le préserver, de l’encourager et de le soutenir.

Ceci pour faire en sorte que Viroinval reste une Commune où il fait bon vivre.

 

A nouveau, je vous souhaite une TRES heureuse année 2018 !

 

Jean-Marc DELIZEE

Député-Bourgmestre