Mes publications

1. Le volontariat dans une ASBL

En 2013, j'ai pris à nouveau la plume pour rédiger l'introduction du livre relatif au volontariat dans une ASBL, une édition de Infor@associations, parue en février 2014.

J'y aborde l'historique de la loi, son contexte et les perspectives. Vous trouverez ici un Powerpoint de présentation.

Le livre est en vente dans toutes les bonnes librairies et au Gascot (tél. : 060/86 00 04, rue Roger Delizée 9 à 5670 Viroinval).

 

2. Au dela des frontières

au delà des frontières couverture

 

Extraits du livre à découvrir

"Au delà des frontières". Des soirées et des nuits de travail, durant 6 mois...mais aussi beaucoup de plaisir en me remémorant les différents souvenirs. Dans cet ouvrage, j’ai voulu faire vivre des rencontres et donner la parole à des personnes qui m’ont marqué dans mon parcours. J'ai écrit ce livre pour rassembler les gens. Mon objectif était d'interpeller et d'éveiller les consciences. Il participe au débat démocratique au-delà de nos différences, en dépassant des préjugés et des frontières.

Album photo de mon bouquin.

Des photos relatives à mes visites en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, auprès des personnes en situation de handicap. Rencontres toujours très émouvantes et enrichissantes ! Que de leçons à retenir de ces personnes qui luttent, tous les jours, pour simplement être reconnues comme citoyens à part entière et avoir droit à une vie digne.Mais aussi des photos plus spécialement prises lors de mes rencontres et visites en tant que Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la Pauvreté.

Par ces photos, j'espère vous faire "vibrer" comme je l'ai été moi-même, chaque fois que je rencontre ces personnes extraordinaires. A la lecture de mon bouquin, vous comprendrez pourquoi ces personnes se retrouvent des deux côtés de la "frontière linguistique" qui, pour moi, n'existe pas .

 

Ci-dessous, je réponds à quelques questions pour éclairer ma démarche.

Jean-Marc Delizée, pourquoi avoir pris la plume ?

L’idée est née au début de l’année dernière et a fait son chemin petit à petit. Nous avons connu une interminable période de formation d’un Gouvernement. Durant cette période, j’ai été choqué par les déclarations de leaders nationalistes flamands. J’étais irrité par le discours de la N-V A sur l’évaporation de la Belgique et l’aspiration au divorce sur base d’arguments tels que « Il n’y a plus de liens entre les Belges », « nous ne nous connaissons plus, nous n’avons plus rien à nous dire, autant se séparer … ». Or, mes rencontres de terrain, principalement en Flandre dans la société civile, me disaient tout autre chose. J’ai rencontré beaucoup de citoyens flamands solidaires, engagés et en dialogue permanent avec leurs amis francophones. Elles m’ont donné l’envie d’adresser un message à l'ensemble de nos concitoyens, francophones et flamands. C'est une façon pour moi d'affirmer, haut et fort, qu'il existe une Flandre généreuse et solidaire.

C’est aussi une façon de parler de votre propre parcours ?

Oui, en effet. J’avais aussi envie de raconter mon parcours politique, quelque peu atypique. Je l’ai fait à travers trois sujets : le communautaire, la lutte contre la pauvreté et les droits des personnes handicapées.

Quel est le lien entre ces trois thèmes ?

Dans ces trois domaines, mon credo est identique : nous devons tous faire un effort sur nous-mêmes pour dépasser une vision des autres fondée sur des clichés, des caricatures, des stéréotypes et des préjugés. C’est une condition indispensable pour établir un vrai dialogue.

Votre livre s'intitule "Au delà des frontières". De quelles frontières parlez-vous ?

De nos propres frontières. Comme le pont relie les gens sur les deux rives d’un fleuve, nous devons dépasser nos frontières psychologiques. Une frontière est une barrière. Cette démarche du dépassement consiste d’abord à essayer de mieux connaître l’autre. Pour mieux le comprendre et trouver des solutions ensemble.
Derrière le SDF, regardons l’homme ou la femme, essayons de comprendre son passé, ses difficultés. Regardons la personne handicapée comme un sujet de droits, comme un citoyen à part entière. Et ne diabolisons pas nos partenaires flamands. Ici aussi, évitons les stéréotypes. La Flandre est diverse et non monolithique.

Où trouver mon bouquin ?

Vous êtes nombreux à me demander où trouver mon bouquin "Au delà des frontières". Il est vendu au prix de 16 € dans les bonnes librairies.
Vous pouvez l'obtenir aussi au Gascot Asbl (9, rue R. Delizée à 5670 Oignies) ou en versant au même Gascot le montant de 19,50 € avec les frais de port sur le compte 068-0747000-30.

Bonne lecture et n'hésitez pas à me donner vos commentaires.

Ce qu'en a dit la presse :

Les échos dans la presse ont été très nombreux :

La Nouvelle Gazette
L'Avenir
Le Soir
La Dernière Heure

 

Débat à Mouscron le mardi 26 février 2013 

Jean-Marc Delizée et Christiane Vienne débat à MouscronA l'invitation de Christiane Vienne, j'ai eu l'occasion de présenter mon ouvrage "Au delà des frontières" à Mouscron, devant une quarantaine de personnes très interpellées. Le débat fut animé et intéressant.

Présentation de mon ouvrage à Couvin le samedi 9 juin 2012

Cela fait plusieurs années que je soutiens les élus locaux qui veulent le retour d'une école normale à Couvin. C'est d'ailleurs dans cette école que j'ai suivi ma formation d'enseignant !
La rencontre de ce jour était aussi consacrée à un échange, avec les "anciens" étudiants et professeurs, autour de mon bouquin "Au delà des frontières". Le débat animé par Benoît Derue était très vivant.

Compte-rendu de cette matinée :

Rencontre à l’ancienne Ecole Normale de Couvin autour d’un livre et d’une antenne pédagogique

Ce samedi 9 juin 2012, plus de cent personnes s’étaient réunies pour une matinée d’information articulée en deux parties.
Avec l’aide de M. Derue, journaliste à Canal C, Jean-Marc Delizée, député fédéral et ancien élève de l’Ecole, présenta son livre, « Au-delà des Frontières».
A ce propos, Antoine Bettens, professeur retraité d’origine flamande qui vécut quarante ans à Couvin, insista sur le thème principal développé dans l’ouvrage : la solidarité des communautés et des régions
nécessaire à la survie du pays.
Dans le même esprit, le journaliste et écrivain flamand, Guido Fonteyn, observateur de la vie wallonne, souligna la similitude des problèmes au nord comme au sud.
Il préconisa de multiplier les échanges et les contacts directs, y compris entre les gouvernements ; ce que Jean-Marc Delizée approuva à son tour au vu de ses visites dans le nord du pays.
La réunion a continué, ensuite, sur la volonté de voir revenir une école normale à Couvin.


Séance de signatures à Philippeville le samedi 5 mai 2012

Jérémy De Martin, le gérant de la librairie des Halles à Philippeville, m'avait proposé une séance de signatures chez lui.
Cela fait toujours plaisir de rencontrer des futurs lecteurs et de répondre à leurs questions.
Le père de Jérémy qui n'est autre que André De Martin, président du CPAS, est venu nous rejoindre, de même que Jacques Rousselle, bourgmestre.

dédicace bouquin Jean-Marc Delizée Philippeville

Présentation de mon ouvrage à Dinant le samedi 28 avril 2012

A l'invitation de la Fédération PS Dinant-Philippeville, j'ai présenté mon bouquin devant une assistance "moyenne" mais très motivée. L'accueil au Centre culturel de Dinant est toujours aussi chaleureux. De nombreuses questions ont ponctué le débat qui suivait ma présentation.dinant au delà des frontières


Foire du Livre de Bruxelles le dimanche 4 mars 2012

Comme prévu, j'ai assuré une séance de dédicaces, ce soir, au stand de Couleur Livres, à la Foire du Livre.
Beaucoup de monde. Il était difficile d'avoir une véritable conversation avec les visiteurs. Mais j'ai eu l'occasion de revoir de vieux amis tout étonnés de me trouver là...
Pierre Bertrand, l'éditeur et Marie-Paule Eskénazy, mon amie de longue date qui m'a encouragé tout au long de cette aventure, étaient à mes côtés.foire du livre
 

Cabaret littéraire à Nismes du samedi 25 février 2012

La salle du Centre culturel Action Sud à Nismes était presque pleine ; fameux pour un samedi matin !
Le débat, bien mené par Pierre Gilles, directeur, m'a donné l'occasion d'expliquer les raisons qui m'ont poussé dans cette aventure littéraire. A mes côtés, Marie-Paule Eskénazy, une amie de longue date, qui connaît bien le monde de l'édition et qui m'a accompagné tout au long de cette expérience et Christine Mahy, présidente du Réseau belge de Lutte contre la pauvreté. Celle-ci, qui connaît bien le terrain, a pu illustrer la situation par quelques exemples très parlants.cabaret littéraire Nismes


Présentation au Parlement le jeudi 23 février 2012

A l'invitation de l'éditeur, Pierre Bertrand, directeur de "Couleur livres", nous nous sommes retrouvés à ± 80 personnes très curieuses... à la cafétaria du Parlement fédéral. Un petit mot de Pierre, puis j'ai expliqué les motivations qui m'ont poussé à cette première (et pas dernière ?) expérience d'écriture.
Cela m'a pris beaucoup plus de temps que je ne le pensais... Lire et relire incessamment, corriger les fautes de frappe, hésiter à couper un paragraphe, ou plutôt à ajouter une explication, se limiter à des contraintes telles que le nombre de pages, le choix limité des photos... bref, toute une aventure !
C'était aussi l'occasion de signer mes premières dédicaces et d'offrir l'ouvrage à plusieurs de mes collaborateurs.
Maintenant, comment sera-t-il perçu dans le grand public, mais aussi auprès de tous les acteurs de terrain dont je raconte les rencontres si passionnantes et, parfois, émouvantes.