Mes goûts et couleurs

Couleur

Pour le symbole, bien sûr, je suis rouge, sans aucun doute. Mais ma couleur préférée est le bleu. N’y voyez aucune compromission….Et mauve pour le foot, chacun ses goûts…

Le sport en général

Has been.
Croyant mais pas pratiquant.

Football

J’ai joué pendant une vingtaine d’années au football et lorsque j’ai arrêté, à l’âge de 32 ans, quel blues !
Je suis resté membre actif du club de mon village, le Football Club Oignies avec pour seul but : la survie du club.
Grâce à une petite poignée de bénévoles, l’objectif a été atteint, jusqu’à présent.   Les années difficiles sont derrière nous et aussi devant…

Le cinéma

César du meilleur acteur à Michel Serrault, un monstre sacré du cinéma français.
César de la meilleure actrice à Isabelle Adjani : L’été meurtrier, mortelle randonnée, Adèle H, la Reine Margot…
Un film culte : Titanic, tout y est : la lutte des classes, le courage, la lâcheté, l’amour, la tragédie, la musique, la voix de Céline Dion…

La chanson

Je chante faux donc peu.
Chanteurs préférés : Jean-Jacques Goldman, Renaud (Manhattan-Kaboul, c’est très fort !) et bien sûr Georges Brassens (un classique avec Jacques Brel).
Chanteuse préférée : Dion, la star incontestable. Quelle voix ! Linda Lemay, chanteuse à texte et délicieuse voix québecquoise et Shy’m, la nouvelle génération…

L’humour

Devos, je connais par cœur.  Je lisais ses histoires à mes enfants.  Je le cite ou le paraphrase dès que possible.  Sa plus brève chanson « Dormir tard, nuit… »
Mais aussi Bruno Coppens. Il a beaucoup de talent.
Il est une sorte de Devos… jeune, plus moderne et plus athlétique… « Avec mon chat, nous sommes félins pour l’autre ! ».

La littérature française

Bien sûr il y a Zola, l’auteur réaliste et engagé, mais le plus grand, passionnant et passionné, c’est Victor Hugo que j’aime à citer de temps à autre. Un géant de la littérature française. Un homme entier, aussi, allant jusqu’au bout de ses convictions qu’elles qu’en soient les conséquences.
« S’il n’en reste qu’un, je serai celui-là ».  Un livre à recommander : « Le Passeur de lumière » de mon ami Bernard Tirtiaux.

La littérature anglaise

Charles Dickens et Robert-Louis Stevenson. A l’Ecole Normale de Couvin, mon père enseignait : « The Strange Case of Doctor Jekyll and Mister Hyde », une œuvre de génie… Ce livre a accompagné mon adolescence.
George Orwell m’a aussi beaucoup impressionné avec ses œuvres de politique-fiction « Animal Farm » et « 1984 ».

La littérature néerlandaise

Le néerlandais est une langue de culture qui n’a rien à envier à d’autres. Hugo Claus, peut-être le plus grand : n’a-t-il pas manqué de peu un Prix Nobel de Littérature ?

La littérature allemande

” Leicht ist die Kritiek aber schwer ist die Kunst “ (La critique est aisée mais l’art est difficile).  Je me plais à utiliser cette citation de Goethe pour répondre à certaines critiques simplistes et faciles.  Berthold Brecht a mieux que quiconque décortiqué et mis à nu le nazisme.

La poésie

Un nom me vient directement à l’esprit. Celui de Mahmoud Darwich… Il avait mis en mots les rêves d’un Etat palestinien et contribué à forger une identité palestinienne. Il était considéré comme l’un des plus grands poètes du monde arabe.
Chantre de la Palestine, il entretenait l’espoir de la libération. Un espoir de libération et d’indépendance. Un espoir d’une vie normale. Un espoir que cette terre retrouve son nom original…

La personnalité politique la plus impressionnante

Nelson Mandela, un géant, une personnalité hors norme qui a marqué les esprits et l’histoire.

Personnalités marquantes rencontrées

Danielle Mitterrand, je ne suis pas Mitterrandiste mais je serais volontiers «Daniellemitterrandiste » pour son engagement sincère pour un autre monde.
Paul Halter, David Lacchman, survivants d’Auschwitz. Quelles forces !
Yasser ARAFAT. Je l’ai rencontré deux fois dont une en janvier 2004 à Ramallah dans sa Moukhata assiégée. J’ai été impressionné tant par sa simplicité que par son charisme. Un destin hors norme comme Mandela.