Evaluation des recommandations suite à l'accident ferroviaire Buizingen

Commission Mobilité

 

 

Evaluation des recommandations suite à l’accident ferroviaire

 

Chers Collègues, 

 

La teneur de nos travaux ce matin revêt un caractère particulier. Il trouve sa source dans un dramatique accident ferroviaire survenu le 15 février 2020qui a marqué notre pays tout entier. Ce jour-là, la collision de deux trains a provoqué la mort de 19 personneset a fait +/- 162 blessés. (Ligne 96 Bruxelles-Mons)

 

Avant d’entamer nos débats, je voudrais rendre hommage à toutes les victimes de cet accident ferroviaire et avoir une pensée pour elles et pour leurs familles.

 

Chacun(e) de nous mesure bien ce que représente la perte d’un proche, la perte d’un être cher et il est difficile de trouver les mots justes pour en parler.

 

Dans l’Histoire de notre pays, la localité de Buizingenreste associéehélas à cet accident ferroviaire, à ce choc terrible ressenti par bon nombre de nos compatriotes.

La Chambre a mis en place une commission spécialechargée d’examiner les conditions de sécurité du rail en Belgique. 

 

L’option proposée par certains de mettre en place une commission d’enquête n’a pas été retenue car il n’appartient pas d’établir les fautes et responsabilités des uns et des autres. 

 

Mise en place le 25 février 2010sous la présidence de Monsieur F. Bellot, l’actuel Ministre de la Mobilité, cette commission spéciale a travaillé pendant 1 anpour conclure le 3 février 2011son rapport qui contenait 109 recommandations

 

C’est du suivi de ces 109 recommandations qu’il nous appartient de débattre ce matin avec nos invités. 

 

Dans les années antérieures, il y a eu, à plusieurs reprises des évaluations du suivi des recommandations. La dernière en date remonte au …. Avril 2019. 

 

Cette année, le 15 février 2020, c’était le 10èmeanniversairede ce drame. Et, vous le savez, notre commission avait programmé ses travaux pour faire cette évaluation le 18 marsdernier, premier jour où le confinement pour cause de COVID-19 avait été décrété.

 

Cette réunion est aussi particulière parce que c’est la premièrefois qu’elle a lieu après le jugementen première instance qui est intervenu le 3 décembre 2019.

 

Le premier verdict après 10 années de procédure judiciaire. Il aura fallu près de 10 ans au pouvoir judiciaire pour établir une véritéjudiciaireet déterminer les responsabilités des uns et des autres.

 

Une autre particularité de notre réunion, c’est la présence, pour la première fois aux côtés de la SNCB et Infrabel de l’Autorité Nationale de Sécurité, organe indépendant qui nous apportera un regard et un point de vue extérieur.

 

Jean-Marc Delizée